Je suis médium, je vous explique pourquoi

Médium est selon moi un terme galvaudé car utilisé à tord et à travers par bon nombre de charlatans ou d’ignorants en la matière.

Médium veut dire, la voie du milieu. C’est à dire l’entre-deux mondes. Nous pourrions qualifié un médium comme un intermédiaire. C’est à dire une personne qui peut ressentir, percevoir, ou dialoguer avec son intuition et des énergies autres que physiques.

Autrement-dit, tout le monde peut être médium puisque chacun à de l’intuition !

Cependant, je qualifie une partie de mes activités comme de la médiumnité pour être en contact régulièrement avec des « esprits ». Je ne suis pas fan de ce nom car lui aussi est galvaudé, je préfère donner une identité propre à chaque rencontre telle que : énergies,  personnes décédées, âmes perdues, âme aidante, esprit farceur, anges, élémentaux, maîtres ascensionnés…

Mais pour plus de facilité, j’utiliserai dans cet article le  terme générique « d’esprit ».

J’ai fait ma première rencontre avec un esprit à l’âge de 13 ans. C’est mon chien Cyrius qui me l’a montré, tous crocs sortis et poils rebroussés. J’ai su immédiatement comment communiquer avec cet esprit et lui sommer de partir.

C’est l’âge également où je me suis procuré mes premiers oracles avec lesquels j’ai tiré les cartes à mes proches. Résultats  bleufants.

Toujours intéressée et attirée par les sciences occultes, je les ai étudiées et me suis formée pendant des années. Cela fait plus de 20 ans que j’apprends sans cesse. Ce sont surtout les expériences personnelles qui m’ont fait découvrir d’autres vastes, très vastes mondes.

J’ai découvert réellement ma qualité de passeuse d’âme il y a 10 ans en « libérant », avec des amis, un village de ces âmes perdues.

Mais j’y ai découvert également  les travers de la médiumnité , car communiquer avec l’autre monde demande d’être très prudent, ancré et averti. Tout comme pour les humains, il n’existe pas que des esprits « fleur bleue et pacifiques ». Même si j’affirme, qu’en étant bien ancré et les pieds bien sur terre, rien ne peut nous arriver.

Aujourd’hui, certains défunts viennent me voir pour aider des clients, ou pour venir chercher de l’aide. Quelques fois ils me guident sous forme d’idées ou de dialogues, ou parfois sous forme de canalisation complète pour une personne (j’explique tout dans l’article « reconnaître un vrai médium »).

Je suis en lien permanent avec d’autres dimensions. Je communique avec d’autres âmes au quotidien, comme nous le faisons entre personnes physiques.  Je travaille en étroite collaboration et quotidiennement avec mes guides. Et je découvre de plus en plus « d’esprits » différents, aux rôles divers et variés.

Alors, même si je qualifie davantage mon activité  comme « accompagnatrice  en progression personnelle », je la définie également comme médium ou intermédiaire. Tout en veillant à rester humble car j’ai le sentiment de n’être qu’aux tous premiers balbutiements de mes expériences et qu’une vie humaine ne suffirait pas à tout découvrir.

Estelle

Envoyez un commentaire à contact@estellevanetti.com 
Ajoutez-moi sur Facebook : ici  
Contactez-moi pour une consultation individuelle : ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *