Un boulanger du 15ème siècle vit chez moi !

Selon mes ressentis et connaissances, il est possible que nous vivions sur plusieurs dimensions superposées. A la fois dans le passé, le présent et le futur.

J’en ai fait l’expérience ce matin, lorsque je procédais à quelques modifications Feng Shui dans ma maison. Un branchement semblait dé-convenir. Mais à qui, à quoi, pourquoi ?

Je me suis alors « branchée » aux énergies et à mes guides pour en savoir plus, et la rencontre fut de taille !

Je me suis retrouvée nez à nez avec un boulanger du 15e siècle qui vit au même endroit que ma maison. Du moins, il y travaille car il m’a affirmé de pas y vivre.

Visiblement le branchement d’une de mes lampes dans mon salon créait chez lui une perturbation énergétique. J’ai eu la chance que ce monsieur avait les mêmes capacités à communiquer avec l’autre monde. (Car pour lui, nous sommes des esprits aussi).

Nous avons dialogué et fait connaissance. Il m’a posé des questions sur mon époque, (ce qui l’a rendu complètement excité, 2017 pour lui c’est hallucinant!)  et sur notre fabrication du pain, qui semble être restée la même. Bien qu’à son époque, la boulangerie était réservée aux plus aisés. (je précise ne pas avoir vérifié la véracité de mes propos dans les livres d’histoire, et qu’ils ne sont  basés que sur mes propres perceptions).

Je lui ai parlé de l’électricité, en lui expliquant que l’homme a crée dans le monde une nouvelle forme d’énergie qui remplace le feu, avec laquelle il suffit d’appuyer sur un bouton pour l’obtenir en abondance (cela m’a fait réfléchir à ce que nous allons être capable de créer dans le futur).

Nous avons discuté encore un peu. Il aurait aimé que nos échanges perdurent, mais ce genre de communication me fatigue et j’ai dû interrompre, lui proposant de nous recontacter une autre fois.

Maintenant, partagez vous aussi vos expériences rigolotes en commentaire ci-dessous, j’adorerais savoir !

Estelle

Envoyez votre témoignage ici 
Ajoutez-moi sur Facebook : ici  
Contactez-moi pour une consultation individuelle : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *